Content presented from Save the Children's Resource Centre. Click here to see the full library »

Soins Mère Kangourou: Les prématurés ont le droit de survivre

Au cours des cinq dernières années, le taux de mortalité néonatale est resté stationnaire (34 ‰ en 2013 a 33 ‰ en 2018). La première cause de décès néonataux au Mali est la prématurité (33%), suivie par l’asphyxie (25%) et ensuite les infections néonatales (8%). Au-delà de la survie, le bébé prématuré est exposé à diverses pathologies qui peuvent le rendre fragile à plus ou moins long terme. Ceci peut se traduire par des troubles neurologiques, respiratoires, visuels dont le suivi et la prise en charge peut s’avérer extrêmement lourde pour la famille. La bonne nouvelle est que plus de 75% des bébés prématurés peuvent être pris en charge à travers les Soins Mère Kangourou (SMK). Cette méthode est une alternative aux couveuses, efficace et à moindre coût pour sauver les nouveaux nés. 

Kangaroo Mother Care: Premature babies have the right to survive

Over the past five years, the neonatal death rate remained stationary (34 ‰ in 2013 to 33 ‰ in 2018). The leading cause of neonatal death in Mali is prematurity (33%), followed by asphyxia (25%), followed by neonatal infections (8%). Beyond survival, the premature baby is exposed to various pathologies that can make him or her more or less fragile long-term. This can result in neurological, respiratory, or visual troubles, including monitoring and care, that can be extremely burdensome for the family. The good news is that over 75% of premature babies can be managed through Kangaroo Mother Care. This method is an alternative to incubators, it is efficient and inexpensive to help save newborn lives.

Published 2021-04-12

Related Documents